L'héritage d'Oblivion

Forum accueillant les campagnes de jeu de rôle Oblivion et suivantes.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Pont 2 du Farstryder

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ernst
Admin


Messages : 421
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 45

Feuille de personnage
Nom: Yasuki Logain
Clan: Grue

MessageSujet: Pont 2 du Farstryder   Lun 14 Juil - 22:10



Centre de Commandement



Le centre de commandemantLe centre de commandement (surnommé "Cee-cee" par l'équipage) est le cœur de toutes les opérations à bord du FarStar. La plupart des décisions y sont prises. C'est une pièce de deux étages, en permanence bondée, remplie d'ordinateurs, d'écrans, de techniciens, de droïds et dotée d'une impressionnante baie vitrée en transparisteel, située à l'avant.

La vue panoramique est généralement ignorée par ceux qui travaillent aux consoles puisque leurs écrans de contrôle individuels leur en apprennent plus qu'un simple coup d'oeil à l'extérieur. La majesté du spectacle est cependant rarement ignorée.

Entre les postes informatiques et les consoles de relais, un réseau de passerelles reliées entre elles permet de se déplacer dans toute cette confusion.

Trois droïds astromec R3 alimentent en données les centres tactiques, de détection, de communication et la salle des machines. Les droïds peuvent s'encastrer dans des habitacles qui ne laissent dépasser que leur tête ; ils ressemblent alors à des dômes au-dessus des consoles informatiques.

Il y a également des interfaces de connexion pour droïds à l'avant du centre de commandement, qui permettent à une douzaine d'unités R3 d'entrer en interface avec la propulsion hyperluminique et les ordinateurs d'astrogation. Le bruit constant émis par les droïds échangeant des données engendre un fond sonore électronique dans tout le centre. Le faible éclairage et la lueur des écrans contribuent à créer une ambiance assez particulière.

Il y a huit postes à plein temps dans le centre de commandement ainsi que quatre postes d'alerte. Les postes à temps plein du niveau supérieur sont : le poste de commandement (Commandant Keleman Ciro), celui de Navigation (qui dirige l'orientation et la vitesse du navire en propulsion sub-luminique) et le poste des Opérations Tactiques, qui gère l'armement, les écrans et la sécurité interne du vaisseau. Ce dernier poste est normalement celui de Gorak Khzam.

Les postes à temps plein du niveau inférieur (pont trois) sont : le poste d'opérations sub-luminiques (relevant de l'autorité du poste de Navigation et responsable du contrôle des moteurs en propulsion sub-luminique) et le poste d'opérations hyperluminiques (relevant de l'autorité du poste de navigation et responsable du contrôle des moteurs en propulsion hyperluminique ainsi que des ordinateurs d'astrogation). Le poste de contrôle des écrans relève de l'autorité du poste des opérations tactiques. Son rôle consiste à diriger avec la plus grande précision le contrôle des écrans de protection. Le poste de communication est responsable des senseurs et des communications. Il est en général sous la responsabilité de Darryn Thyte. Le dernier poste à temps plein est celui du contrôle informatique qui est responsable de la coordination de tous les autres postes opérationnels avec le Centre de contrôle principal informatique.

Les quatre postes d'alerte, qui sont tous situés sur le pont inférieur (pont trois), sont le poste de contrôle des senseurs (qui assiste le poste de communication), le poste de contrôle des ressources (répartition de l'énergie en cas d'alerte), le poste de contrôle des machines (facilite la coordination entre le centre de commandement et les stations des salles des machines ; Lofryyhn dépêche généralement un de ses meilleurs assistants à ce poste, en cas d'alerte) et le poste de contrôle armements qui transmet des données complémentaires aux tourelles turbolasers et seconde le poste des opérations tactiques.

Il y a deux droïds de sécurité K4 dans le centre de commandement : le premier se trouve près du puits d'accès sur le pont deux (derrière le poste de commandement), l'autre sur le pont trois. Le puits d'accès grimpe jusqu'au centre de contrôle informatique principal sur le pont un et jusqu'à l'entrepôt supérieur avant. Il descend jusqu'aux laboratoires hydroponiques sur le pont quatre et jusqu'à l'entrepôt inférieur avant.

Barge de sauvetage

Barge de sauvetage 2A
Les ponts deux et trois disposent chacun d'une seule grande barge de sauvetage logée à côté des quartiers de l'équipage. Chaque barge peut accueillir 20 personnes qui disposeront de trois semaines d'air, de nourriture et d'eau. Les équipements de survie comprennent quatre blasters de chasse, quatre tentes de survie (étanches même dans les pires conditions), des tiges lumineuses, des medpacs, des communicateurs, des fusées de détresse et un transmetteur subspatial émettant un signal d'urgence sur cinq années-lumière de distance. L'émetteur d'une barge de survie est réglé sur ceux des autres barges du FarStar.

Les barges sont de simples appareils qui disposent d'assez de carburant pour un lancement et pour effectuer deux manœuvres. Une barge atterrit grâce à des propulseurs freinant sa chute et à un grand parachute.

Dès qu'une barge est activée, une alarme lumineuse s'éclaire sur la passerelle. Le lancement peut y être annulé manuellement.

Barge de sauvetage 2B
Elle ne transporte que 12 personnes mais est identique à la Barge de sauvetage 2A.

Barge de sauvetage 2C
Elle ne transporte que 12 personnes mais est identique à la Barge de sauvetage 2A.

Contrôle de l'environnement

Cette station contrôle le système de survie et les autres fonctions vitales du vaisseau. Ce poste est tenu par un simple membre d'équipage en dehors de ses heures de service.

L'endroit est garni de convertisseurs d'oxygène et d'eau, alimentés par le centre de recyclage et les laboratoires hydroponiques. Ils conservent les réserves d'air et d'eau du navire. C'est aussi de cette station que sont contrôlés la chaleur, l'éclairage et les systèmes électriques. Elle est également équipée de plusieurs générateurs de gravité, de compensateurs d'accélération et d'amortisseurs inertiels. Leurs systèmes de contrôle sont aussi situés ici. De nombreux relais et micro-générateurs sont disposés dans tout le vaisseau pour maintenir un environnement constant. Les générateurs de gravité assurent une gravité standard à bord. Les compensateurs d'accélération et les amortisseurs inertiels conjuguent leurs efforts pour neutraliser les effets des manœuvres soudaines effectuées par le FarStar. Bien que les dispositifs ne soient pas parfaits et que l'équipage puisse ressentir des secousses soudaines et être déséquilibré, ils permettent de stabiliser suffisamment le navire pour éviter que ses passagers ne soient projetés dans toutes les directions.

En théorie, cette station peut être utilisée pour modifier l'atmosphère, la chaleur et la gravité de chaque compartiment (si le dispositif d'isolation de ce compartiment est activé). Cependant, puisque l'ensemble de l'équipage est composé d'individus respirant de l'oxygène et habitués à une gravité moyenne, aucune partie du vaisseau n'a subi une telle reconfiguration.

Quartier du commandant

Ce sont les quartiers assignés au commandant du FarStar. Ils sont un petit plus spacieux que les cabines de l'équipage, mais la chambre sert aussi de bureau. Elle dispose donc d'une table de travail, d'un terminal et de rangements pour les divers documents, blocs de données et autres objets importants. Le seul avantage majeur dont profite le commandant par rapport au reste de l'équipage, est de posséder une chambre individuelle. À part ça, il s'agit d'une pièce aussi spartiate que les autres, aux murs gris et au plancher grillagé. Le commandant Ciro a même décidé de réduire l'éclairage et le chauffage de sa cabine, en partant du principe que le meilleur moyen de commander était de montrer l'exemple.

cargo

Ces petites zones de stockage, situées près des salles des machines, contiennent des pièces de rechange pour la propulsion hyperluminique et la propulsion sub-luminique ainsi que pour les stations qui y sont rattachées. On peut y trouver de tout, des régulateurs alluviaux aux motivateurs d'hyperpropulsion en passant par les installations électriques et les consoles principales. Cependant, les principaux composants des moteurs sont trop gros pour que le FarStar puisse en transporter.

À la différence du secteur des salles des machines, le dépôt est très bien rangé et ordonné. Chaque composant est marqué et étiqueté. Les blocs de données conservent dans leurs mémoires les diagrammes techniques des moteurs et les diagnostics pour effectuer des réparations rapides. Cette organisation permet aux ingénieurs du navire d'accéder assez vite aux pièces détachées pour pouvoir réparer rapidement et ainsi éviter une catastrophe majeure à bord.

Mess

L'organisation du mess est confié à trois personnes pendant leurs heures de repos et à quatre droïds de service SE-4. Environ un quart de la superficie du mess est occupée par les cuisines.

Le reste de la pièce est garni de rangées de tables et de chaises. C'est ici que l'équipage vient prendre ses repas servis régulièrement. Il est fréquent de trouver sur les tables des jeux de sabacc à moitié terminés, des chargeurs utilisés et des verres vides. Aux heures de pointe, cette salle peut accueillir 40 personnes et devient quelque temps le centre du monde. Pendant cette période, les droïds SE4 se démènent comme des fous et parviennent, on ne sait comment, à débarrasser les tables et à préparer la nourriture pendant que l'équipage profite de ces quelques minutes de relaxation.

Entre deux tours de service, le mess sert de salle de détente improvisée où l'on vient jouer au sabbac ou simplement discuter si la salle d'entraînement est bondée.

L'inconfort des cabines transforme cette salle en refuge pour ceux qui sont trop fatigués pour dormir ou qui en ont simplement assez de leur "colocataire". Parfois, on peut y trouver des individus allongés sur un matelas dans un coin.

Quartiers de l'équipage avec douches A

Chaque bloc réservé à l'équipage est constitué de cinq chambres comprenant chacune deux couchettes utilisées par des personnes différentes à chaque changement de service, toutes les douze heures. Une même cabine accueille donc quatre membres d'équipage.

Les chambres sont spartiates avec des murs gris sombre, mais elles peuvent être redécorées. Elles sont équipées d'un minuscule placard de rangement qui doit être divisé en quatre. Au-dessus de chaque couchette, il y a une petite lumière de lecture et un terminal relié au système informatique du navire. Le membre d'équipage doit y connecter son propre bloc de données. Chacun dispose d'un petit casier personnel.

Certains ont décidé de dormir tout simplement par terre sur des nattes. Ces quartiers froids et humides sont devenus un sujet de plaisanterie parmi l'équipage. Nombreux sont ceux qui affirment mieux dormir à leur poste que dans leur chambre. Pour économiser l'énergie, les chambres sont faiblement éclairées et légèrement plus fraîches que ce qu'un humain considère comme une température confortable.

Quartiers d'urgence

Les quartiers d'urgence sont utilisés en cas d'alerte prolongée. Ils sont destinés aux membres d'équipages ayant effectué des périodes de travail supplémentaires et qui doivent se reposer tout en restant à la disposition du centre de commandement et d'autres postes vitaux. Ces quartiers peuvent accueillir 12 individus sur quatre couchettes doubles et quatre matelas au sol.

Salle de contrôle des droïds-sondes

Les droïds messagers et les droïds d'exploration du FarStar sont contrôlés et dirigés à partir de cette station. Il y a ici deux membres d'équipage à mi-temps ainsi qu'un droïd astromec R3.

Le rôle de cette station est de réparer, de programmer et de contrôler les droïds d'exploration, ainsi que de programmer et de lancer les droïds messagers. Les droïds sondes sont stockés dans ce poste pour être facilement accessibles.

C'est également ici que sont entreposées toutes les cartes stellaires, les coordonnées d'astrogation et les données d'exploration réunies par les droïds sondes. Les ordinateurs d'astrogation et les ordinateurs du centre de contrôle informatique principal peuvent accéder directement à ces banques et en dupliquer les données.

Salle de contrôle du hangar

La salle de contrôle du hangar est située sur le pont deux, dominant le hangar d'atterrissage principal du pont trois. Un superviseur s'y tient en permanence, bien que l'on considère qu'il s'agit là d'un poste de repos : le roulement s'effectue toutes les quatre heures avec des personnes n'étant pas en service. Un droïd astromec assiste le superviseur. Cette unité R3-K8 est munie d'une boîte vocale (voir Fantastic Technology) et sa programmation de base lui permet de communiquer directement avec le superviseur. Cependant, dans de nombreux cas, il est plus efficace de fournir les données aux moniteurs et aux projecteurs holographiques. En cas d'alerte, un superviseur adjoint est affecté à ce poste.

La salle est assez grande et remplie de consoles informatiques. Un grand projecteur holographique est installé en son centre : il projette en permanence l'image du FarStar et de tout navire se trouvant dans un rayon de mille kilomètres alentour. Le hangar est raccordé aux communicateurs externes du navire pour que le superviseur puisse écouter les directives du centre de commandement. Des moniteurs de surveillance projettent des images des tunnels d'arrimage. D'autres montrent une vue interne et externe de chaque sas.

Une fois qu'un vaisseau en approche a fait part de son intention de se poser dans le hangar d'atterrissage ou de s'arrimer à un sas, les contrôles d'approche sont transférés dans cette salle.
Le travail du superviseur consiste à coordonner les atterrissages, les décollages et les arrimages de tous les vaisseaux du FarStar. En temps normal, ce n'est pas une tâche trop éreintante : le superviseur fait uniquement attention à ce que les chasseurs en patrouille ne percutent pas un navire atterrissant ou décollant. Cependant, en situation de combat, le superviseur doit se débrouiller pour lancer tous les chasseurs en service en quelques minutes. Les choses peuvent très rapidement devenir mouvementées.

Le superviseur est chargé de réguler l'utilisation de la plate-forme élévatrice (qui permet d'accéder au pont d'entretien situé au-dessous), du contrôle du champ magnétique et des autres opérations essentielles pour le hangar d'atterrissage. Il est également responsable du déploiement des services d'urgence (tels que les équipes d'incendie ou les officiers médicaux) en cas de crash et de celui des services de sécurité lorsqu'un navire étranger s'arrime au FarStar.

Salle d'entraînement

C'est une salle réservée à l'entraînement et à la détente de l'équipage. Il y a à disposition des équipements à poids variables pour se muscler, des tapis de jogging, un petit stand de tir, un ring de combat ainsi qu'une cage d'entraînement pour parfaire ses compétences de mêlée ou juste pour dépenser son trop-plein d'énergie. Il n'est pas rare que certaines querelles se règlent par quelques coups d'armes d'entraînement. L'équipage du FarStar a même improvisé un championnat amical de boxe.

Le long de l'un des murs, il existe un petit espace avec deux tables de jeu entourées de coussins. Chaque table est programmée pour plus d'une centaine de jeux différents. II y a une petite pièce donnant sur le mess où l'on consomme boissons et casse-croûte. On y trouve cinq petites tables autour desquelles le personnel qui n'est pas de service profite de boissons chaudes et bavarde. Une petite bibliothèque d'holovidéos est également prévue. Elle propose des programmes de divertissement et d'entraînement.

Systèmes de contrôle de la propulsion sub-luminique

Deux ingénieurs en propulsion ionique sont assignés en permanence à ce poste. Cette station a pour but de coordonner le fonctionnement de chaque moteur ionique en équilibrant leur alimentation en énergie et en affinant leur réglage afin qu'ils fonctionnent au maximum de leurs capacités. Les ingénieurs doivent équilibrer l'alimentation du réacteur principal, réguler le débit et effectuer l'interface entre les moteurs et les ordinateurs de navigation du FarStar. On peut effectuer à distance une grande partie de la maintenance. Cependant certaines tâches ne sont réalisables qu'en se glissant dans les étroits puits d'entretien des moteurs.

Systèmes de contrôle de l'hyperpropulsion

Ce poste est occupé en permanence par deux techniciens. Ces systèmes coordonnent le fonctionnement
des motivateurs d'hyperpropulsion et de chaque composant des moteurs ioniques. Ce poste veille à ce que l'hyperpropulsion soit fonctionnelle en équilibrant les performances de chaque moteur. Cela consiste, par exemple, à moduler l'alimentation du réacteur principal, à réguler le débit de chaque moteur et à effectuer l'interface entre les propulseurs, les motivateurs d'hyperpropulsion et les ordinateurs d'astrogation. On peut effectuer à distance une grande partie de la maintenance. Cependant, certaines tâches ne sont réalisables qu'en se glissant dans les étroits puits d'entretien des moteurs.

Les fonctions des ordinateurs d'astrogation du centre de commandement et de ceux situés dans le centre de contrôle informatique principal peuvent être dérivées ici en cas de panne catastrophique. Les ingénieurs de l'hyperpropulsion peuvent couper les moteurs en cas de surcharge ou de panne majeure.

Systèmes de contrôle des écrans de protection

Cette station suit les directives de l'officier du Centre de Commandement chargé du contrôle des écrans de protection. C'est d'ici que sont déployés les écrans à particules ou les écrans énergie/rayon enveloppant le vaisseau. Le poste est tenu en permanence par un technicien et un droïd astromec R3.

Le technicien est chargé de réguler l'alimentation des différents générateurs d'écrans qui assurent la protection des quatre angles de tir du vaisseau (avant, arrière, côté droit, côté gauche) ; il faut utiliser la compétence Écrans de Vaisseau appropriée pour se servir des boucliers du FarStar.

Comme la plupart des vaisseaux, les écrans à particules du FarStar sont presque toujours activés. Ils ne sont baissés que pour le lancement ou la récupération d'autres navires. Ces écrans protègent contre les armes physiques, telles que les missiles, les torpilles à protons et les petits débris flottant dans l'espace. L'indice de coque du FarStar inclut la protection des écrans. Quand ces derniers sont abaissés, il faut réduire cet indice de 2D pour une valeur de 3D.

Les écrans énergie/rayon consomment une telle quantité d'énergie qu'ils ne sont généralement activés qu'en combat. Ils sont efficaces contre les canons lasers et les turbolasers mais pas contre les canons à ions. Comme l'indiquent les règles concernant les écrans page 127 de Star Wars, Seconde Édition Révisée et Développée, l'écran peut être déployé sur un seul angle de tir du navire pour une protection de 2D ou sur deux angles de tir pour une protection de 1D.

Systèmes de contrôle des moteurs - Niveau B

C'est d'ici que sont entretenues et surveillées les trois rangées centrales de moteurs. Ce poste est occupé en permanence par deux techniciens, un droïd astromec R3 et un droïd d'alimentation EG-6.

Cette station est similaire à celle gérant les moteurs du niveau A sur le pont un : elle veille au bon fonctionnement des trois moteurs, coordonne leur fonctionnement entre eux et avec les autres moteurs. Les deux techniciens peuvent, à partir de ce poste, répartir de l'énergie, ajuster la dispersion de chaleur, s'occuper des contrôles de l'énergie et effectuer des réparations d'urgence.

Systèmes de contrôle des senseurs

Ce poste de senseurs est lié aux dispositifs de senseurs des ponts inférieur et supérieur. Il suit les directives de la station de senseurs du poste de commandement. Des rangées et des rangées d'ordinateurs affichent les données des différents dispositifs de détection. Ce poste est assumé à plein temps par un technicien et un droïd astromec R3.

Le rôle principal de cette station est de coordonner les efforts des différents opérateurs, d'alimenter l'ordinateur de contrôle principal en informations, d'analyser toute nouvelle donnée et de déterminer quelles sont les informations suffisamment importantes pour être transmises à l'officier responsable des senseurs. Ce dernier peut, n'importe quand, jeter un coup d'œil à n'importe quelle information à partir de son poste. Toutefois, le travail principal de cette station est de filtrer les informations importantes parmi le flot de données sans valeur.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oblivion.forums-actifs.net
 
Pont 2 du Farstryder
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Raccordement autoroute et pont autoroute impossible
» Problème de connexion entre autoroute et pont d'autoroute
» [RP] Sur le pont d'Avignon, on y danse, on y danse...
» Pont et tunnels de voies ferrées CXL11 ?
» Nouvelle Map "Pont de Lodi"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'héritage d'Oblivion :: Darkstryder-
Sauter vers: